First date (3): Damien

Et hop, déjà la troisième rencontre sur Tinder. Ma parole, quand je disais que j’avais le fire aux fesses.

J’ai passé pas mal d’années avec un scientifique. A présent, les choses ont changé et je me tourne vers des créatifs. Je pense très sincèrement que je m’entends bien mieux avec eux qu’avec des scientifiques, trop terre à terre pour moi. Bref, je suis perchée dans ma tête et bohème, je suis comme ass et il me faut aussi un mec un peu perché dans sa tête en retour. Donc j’essaie au maximum de ne pas tomber sur un ingénieur ou autre, je privilégie les musicos, les mecs qui bossent dans la pub ou le cinoche par ex. Et puis c’est un monde qui m’intéresse vachement, étant très curieuse de nature je pose toujours mille questions sur les métiers des mecs.

Quand je suis tombée sur le profil de Damien, il n’était pas canon de ouf sur ses photos. Mais qu’importe, son tee-shirt en sueur et sa mèche collée sur le front en train de mixer de la musique m’avaient donné envie (de niquer ouais). Et du moment qu’il y a eu un match, mesdames et messieurs, j’annonce: le FESTIVAL DE VANNES POURRAV ENTRE NOUS.

Ce mec était mon dieu de la vanne, mon roi de la blague, bref, mon maître. On s’entendait super bien tous les deux. Niveau physique c’était pas ça, mais je suis le genre de nana à ne pas trop s’attacher au physique mais plus à la personne.

Non en fait je vais pas te mentir. Voilà la recette du succès:

SI TU FAIS RIRE LA MEUF, C’EST EMBALLE.

Et avec moi, ça fonctionne grave. Tu me fais marrer, je tombe dans le panneau, et quel que soit le physique. Mais attention, humour spécial, fin, recherché mais lourd et vulgaire en même temps. Hé oui, la recette est simple mais faut pas déconner, il faut bien que ce soit difficile quand même à un moment.

On fait vite fait connaissance, on se pose les questions d’usage => tu fais quoi dans la vie? De la musique? Ah ouais, t’arrives à en vivre? Ah oui? Mais t’es connu dans ce que tu fais? Ah ouais…t’as fait un duo avec elle? Ah c’est toi qui a composé le générique de tel truc? Ah ouais pas mal… Non non, je connaissais pas ton visage mais ouais je connais vite fait ton groupe…

Et quand tu connais le nom et le prénom du gars avec lequel tu échanges vite fait… Tu fais quoi? Tu stalkes, tout simplement. J’ai appris pas grand chose, mais j’ai pu voir qu’il était pas trop trop trop canon. Mais qu’importe! Il est drôle et attachant et gentil (ces trois adjectifs reviendront très régulièrement, ce sont les trois qualités que mes rencontres doivent avoir obligatoirement) donc je me dis why not yolo.

Un soir je suis avec une amie, je bois, je suis bourrée. J’envoie un sms à Damien lui demandant ce qu’il fait et si ça lui dit qu’on se voit là tout de suite maintenant. Il me dit qu’il est libre, yolo on y va. Il fait un concert dans le coin et il a une petite heure devant lui avant que ça commence. Je le vois, j’arrive à marcher droit malgré tout, je reste digne. On boit un verre, il est très souriant (et je n’aime pas ses dents) et on papote pendant une petite heure. Très agréable première rencontre avec Damien. J’aimais bien son pull gris, son pantalon rouge et sa veste était bien cool (je suis méga à cheval sur le style des gars c’est un gros défaut j’avoue). On se quitte en mode « salut à la prochaine », mais on sait qu’on se reverra parce qu’on a partagé un moment cool tous les deux.

Second rdv devant un cinoche, on prend un truc à bulles avant d’aller à notre séance. Non y’a pas eu rapprochement à ce moment là. Il portait une fois de plus son pull gris, que j’ai moins aimé quand j’ai aperçu un trou sous l’aisselle droite.

Après le ciné, on prend la voiture pour aller… Rah la vache, je ne m’en souviens plus O_O. Mais on va dans ma voiture pour aller boire un verre ailleurs (le 14ème à Paris pour boire un verre, c’est pas mon endroit préféré de la Terre entière en fait). Et là, le gars me prend par surprise et BIM me roule une grosse pelle. J’étais pas prête du tout, mais je me suis quand même laissée faire. Je suis pas une relou.

Troisième rdv… Il me rejoint dans un bar que j’ai l’habitude de fréquenter (je disais dans ce billet qu’il n’était pas cool d’aller dans des endroits que je connais… tu verras pourquoi plus loin). Je suis avec une pote, on a bu (c’est une habitude chez moi) et il arrive. Ma pote repart, lui reste (logique). On boit encore et encore, les cocktails me montent à la tête, lui commence à m’agacer avec (pour la troisième fois) son putain de pull gris troué sous le bras.

La suite?

Ben je te le donne en mille… On est allé chez lui. Enfin chez lui… Dans sa colocation que dis-je. Quatre canapés et deux tables basses dans le salon, une cuisine crade et mal éclairée, 3 vélos dans l’entrée, pas de draps sur son matelas. Pourquoi je suis pas partie en courant? Je sais pas. Je cherche encore. Si c’était bien? J’ai honte de le dire… Mais j’en ai pas de grands souvenirs en fait. Oui oh ben ça va hein!!!!

La suite?

Ben on s’est pas rappelé.

La suite?

Ben quand je suis retournée dans mon bar à cocktails… Le gérant vient me tapoter l’épaule en me disant « hé Matka… Le gars, le grand blond avec qui tu étais la dernière fois, ton mec… Ben il est là. Avec une petite nana… RDV Tinder j’ai écouté leur conversation, ils sont assis de l’autre côté, tu peux pas les voir ».

Chris-Rock-HUH-WTF

O_O WTF WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT

giphy

Héhé, lol de feu les amis. Je ne suis pas une trouillarde ni une nana qui n’a pas de couilles. Je suis allée les voir héhé.

« Heeeeey, comment ça va depuis la dernière fois? Bien à ce que je vois… Il est bien ce bar hein? T’as raison de venir, je sais que tu avais adoré les cocktails… Ce qui serait cool c’est que je te revois pas en fait. Ici c’est chez moi et je ne tiens pas à voir ton visage, ok? »

La suite?

Il s’est excusé 1 milliard de fois le lendemain. Me disant qu’il avait fait une superbe rencontre et que c’était sa nana.

Tu sais quoi Damien? Je m’en fous! Je veux juste plus croiser ta tronche dans mon bar à cocktails.

Donc t’as suivi l’histoire? Ne ramène JAMAIS un gars que tu viens de rencontrer dans un endroit que tu kiffes ta race et dans lequel tu as tes habitudes. Jamais. JAMAIS!

never

Si tu les as raté, First date épisode 1 et épisode 2.

Big bisous.

Publicités

2 réflexions sur “First date (3): Damien

  1. Pfff c’est vraiment un truc de mec de mettre le même pull toute la semaine, ça me dépasse, comment font-ils ? Ils n’ont pas une meuf, une BFF, une mère pour leur dire que non ce n’est pas attirant, ce n’est pas sexy, non, dirty n’est pas le new sexy. Bordel !!! (le bol que j’ai de plus être célib en fait, je réalisais pas).

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le coup non….ce n’était absolument pas sexy. Je dis pas, que ça arrive une fois….ça paaaaaaaaaaaasse. Deux fois…. Arf. Trois fois…. Pfffffff
      Mais c’est pas le pire en matière de cradocité ahahha c’est ça le pire -_-‘

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s